Allez, j’assume!

Salut.

Ce que je m’apprête à faire dans cet article est particulièrement difficile pour moi. En temps normal, je garde mes opinions pour moi, car je n’aime pas débattre. Cela me  stresse et donc rarement à l’aise. Cependant, la cause qui me tient à cœur en vaut la peine. Cependant,  par mes nouveaux choix de vie, je prends désormais des positions sociales, politiques et environnementales.

Je parle ici des animaux.

Ceux et celles qui me connaissent savent que s’il y a un animal dans les parages, il aura toute mon attention, que je suis incapable d’être violente envers eux. Mais j’en mangeais.

Pourquoi? « Parce que c’est comme ça ».

Plus jeune, je me souviens que mes parents avaient beaucoup de difficulté à me faire manger du veau. « Je veux pas manger de bébé vache ! ». Canard, lapin, cheval, chevreuil, orignal… nommez-les.

Mais le porc, le bœuf, la volaille et le poisson? Je crois qu’en changeant « cochon » par « porc », « vache » par « bœuf », « poule » et « dinde » par volaille, je ne faisais pas de lien direct entre l’animal que j’admirais dans les fermes et ce qui se trouvait dans mon assiette.

Rarement j’ai dit « je vais le faire » et que je l’ai fait. Les seuls exemples qui me viennent en tête sont les suivants :

  1. « Je vais avoir un chat » – J’avais environ 3 ans. J’ai adopté Cathy il y a cela 6 ans, 7 ans à Noël.
  2. « Je vais être acceptée en musique au cégep SL » – J’ai été acceptée.

Aujourd’hui, je veux adopter un mode de vie végétaLien (et éventuellement végane).

Oui, végétaLien, et non végétaRien.

Je pourrais vous donner en détails mes raisons, mais je vous encourage plutôt à visionner le documentaire Earthlings que je viens à peine de terminer de regarder et, après avoir regardé plusieurs autres documentaires sur le végétaLisme, c’est de loin celui qui m’a le plus bouleversé et qui m’a confirmé que ma décision était la bonne.

  • Phase 1 : Pleurer comme j’ai rarement pleuré.
  • Phase 2 : Une immense colère.
  • Phase 3 : Dégoût de la race humaine (en tout cas, une grosse partie).
  • Phase 4 : Après le générique, allez voir Cathy qui dort paisiblement dans la chambre de mon petit frère, commencer à pleurer et aller lui faire un des plus gros câlins que je lui ai jamais fait (elle en est restée un peu surprise, d’ailleurs).

Le visionnement a été difficile, voire pénible. Cela fait déjà presque un mois que j’ai banni la viande et le plus possible les œufs ainsi que les produits laitiers de mon alimentation. Je lis aussi quasi maladivement toutes les listes d’ingrédients de ce que je mange (mon petit frère peut témoigner).

J’étais une grande fan des produits laitiers : lait, fromage, crème glacée… Mais plus maintenant.

Je n’en ai plus du tout envie. Au départ, je croyais qu’il me serait difficile de ne plus manger de fromage. Eh bien figurez-vous que ça va très bien de ce côté-là.  J’évite le plus possible les chocolats au lait et privilégie les chocolats noirs (que je trouve meilleur plus j’en mange et c’est meilleur pour ma santé). De plus, à force d’essayer des recettes, je deviens créative d’une nouvelle façon (et ça fait bizarrement du bien).

Et, s’il-vous-plait, ne me demandez pas où j’obtiens mes protéines. Il n’y en a pas que dans la viande. Je m’informe à ce sujet, ne vous inquiétez pas. Pareil pour la vitamine B12 et le calcium.

Je le fais pour les animaux, pour la planète et donc aussi pour moi.

Si vraiment vous pensez que j’exagère, regardez Earthlings.

Sérieusement, faites-le : http://earthlings.com/?page_id=32

Julie

Publicités

17 thoughts on “Allez, j’assume!

  1. Eathlings. Au départ, ma décision de me lancer dans le végétarisme venait pas spécialement des traitements faits aux animaux. Mais après avoir visionné le documentaire, quand mon père a servi du poulet au repas… Je suis partie de table. C’est ce film qui fait que ma transition que je voulais progressive se fait plus vite que prévu (mais tant mieux !). Mais ce qui me hante le plus, c’est la partie sur la fourrure. Ohlala, à en faire des cauchemars.

    J'aime

    1. Moi aussi, c’est la partie avec la fourrure qui m’a le plus troublée, puisque du côté de la viande, je savais déjà un peu à quoi m’attendre. Je n’ai pas eu des cauchemars,mais j’avais du mal à penser à autre chose pendant quelques jours!

      J'aime

      1. si vous saviez comme ça me fais du bien de lire ça!! Je suis exactement pareille, hyper hyper sensible aux animaux, et bien souvent mon entourage se moque (gentiment bien sur mais…) de moi! jAlors je me croyais « trop » sensible, et voila que je commence à m’informer sur internet et que je rencontre plein de gens qui pensent comme moi, qui ressentent comme moi!
        Et moi aussi, après avoir été végétarienne pendant 1 an, j’ai pris la décision de changer radicalement de mode de vie après avoir visionné un discours sur le végétalisme… alors merci pour ce témoignage Julie!

        J'aime

  2. Les prises de consciences sont toutes différentes mais au final on arrive à la même conclusion : le respect de la vie sous toute ses formes. Bienvenue parmi nous 😉 Sur ton chemin, tu trouveras sûrement des imbéciles, qui vont te mettre ne rogne, te testé, te prouvé ton erreur par A plus B, se foutre de toi, mais tient bon, parfois tu pourras expliquer tes choix, d’autres fois, vaut mieux pas et les laissé ignare, ils sont pas près à ça. Belle énergie et bon courage pour la suite, ou finalement tu ne seras jamais bien seule (vue le nombre de groupe facebook qui existe et de forum aussi).

    J'aime

  3. Bravo Julie, tu as fait le bon choix !
    Moi aussi, je ne faisais pas le le lien « porc »/ »cochon » etc. La vérité frappe de plein fouet. Il en est de même quand on découvre que la vache fait du lait pour son petit et non sans raison.
    Des gens qui ne sont pas d’accord, il y en a toujours mais le coeur triomphe toujours.
    Bienvenue dans cette nouvelle aventure et au plaisir de te lire.

    J'aime

  4. Tes choix seront discutés, tu devras argumenter, presque te défendre, supporter la blague sur la carotte qui crie quand on la mange….et toutes les autres âneries du genre.
    Mais si tu es sincère dans ton choix alors tu y arriveras.

    Que te souhaiter sinon une belle vie végétalienne ?

    J'aime

  5. hello, je me réjouis de te lire à l’avenir, voir si tu tiens en tant que végétalienne et peut-être voir si tu mets des conseils ou autres.
    Pour l’instant, je n’ai pas encore osé passer le pas. Végétarienne, je suis déjà très contente mais je pense qu’à l’avenir, je finirai végétalienne. Trop de choses me dégoute et me bouleverse. J’ai discuté avec des amis végétariens qui un temps ont été végétaliens. Ils ont arrêté car trop difficile au quotidien.
    Je suis maman et j’ai du mal à imposer ce mode de vie qui est mon choix à mes enfants et mon mari. Eux ne veulent pas arrêter de manger de la viande. Ils en mangent peu mais leur corps leur en demande encore. Peut-être qu’avec le temps et le fait que je leur fais manger beaucoup de plats végétariens, ils passeront le cap et arrêteront totalement de manger viande et poisson.
    Enfin, bref, tout ça pour te dire BRAVO et courage car. Respecte toi et écoute toi, c’est ça le plus important 🙂
    Bisous

    J'aime

Commentaires? Questions?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s