UN SHOW DE CUISINE DOUTEUX | CQJMEUJ #2 (végane + zéro déchet) [vidéo]

Oui, je sais, la vidéo est quand même assez longue, MAIS :

  • J’ai déjeuné (genre);
  • J’ai filmé une recette sur l’heure du lunch;
  • J’ai fait une recette touski pour le souper.

J’ai pensé faire 2 vidéos avec ce que j’avais filmé, mais la façon dont j’ai procédé fait que ça ne fonctionne pas… Je trouvais qu’il manquait quelque chose.

BREF, mon idée, pour le futur, c’est de filmer mes recettes (touski ou non) comme je l’ai fait pour cette vidéo et préparer des CQJMEUJ plus court en faisant simplement des liens vers les recettes filmées.

Cool? Cool!

La personne qui trouve mes 3 inspirations de base pour la partie du lunch ne gagne absolument rien, mais je vais être impressionnée.😉

P.S. : j’ai bu 72 oz d’eau ce jour-là.

ARTICLE DU ELLE FRANCE SUR RICARDO
UNE RÉPONSE QUI M’A BIEN FAIT RIRE
RECETTE DE LA SOUPE SUR MON BLOGUE*

*La prochaine fois que je fais la recette, je vais essayer de penser à prendre des photos pour mettre l’article à jour!

Fripailles #1

Ça vient d’où, les « fripailles »? C’est la fusion des mots « friperie » et « trouvailles », tout simplement! #allolejeudemot

Ah, et c’est aussi le nouveau nom que j’ai choisi pour ma série d’article « explorer les friperies ». Comme je vais maintenant aussi partager mes trouvailles en format vidéo, je me suis dit que de changer le nom de la série ne serait pas une mauvaise idée parce que commencer le premier vidéo avec « #7 », ça pourrait potentiellement mélanger les gens qui me trouvent via Youtube.

Bon, pour cette fois, la vidéo sera décalé. Je l’ajouterai à cet article quand elle sera en ligne!😉

Bref.

Pour ces premières « fripailles », je vais couvrir une assez longue période de temps puisque j’ai fait quelques petits achats ici et là depuis le début de l’année, mais trop dispersés pour pouvoir en faire un article complet sur le moment.

Donc, dans un premier temps, voici mes trouvailles de janvier à juin 2016 (et le tout chez Renaissance) :

  • Pad pour tenir feuilles (25¢) : Je prends mes notes sur des feuilles libres puisque j’essaie d’épuiser les stocks que j’ai accumulé au secondaire et au cégep, donc ça me permet de ne pas en avoir partout!
  • T-shirt mauve avec illustration d’une licorne qui fait du vélo (5$) : Il avait encore ses étiquettes originales, donc je sais qu’il était neuf et qu’il valait 30$. Bonus : il s’agit d’une œuvre d’une artiste montréalaise, en plus!
  • Short sport noir (5$) : j’étais due pour une nouvelle paire; celle que j’avais était rendu trop petite au niveau de la taille et commençait à être trop décolorée à mon goût.
  • Pantalons noirs (10$) : Eux aussi avaient encore leurs étiquettes originales, donc ils étaient aussi neufs et ils valaient 22$ (marque maison de chez Costco). J’avais besoin d’un pantalon « propre » pour la cérémonie de l’Ordre des Grands Laurentiens et après plusieurs semaines sans avoir trouvé quelque chose à mon goût, j’ai trouvé ceux-ci deux semaines avant l’évènement et il me va par-fai-te-ment! Pour 10$, j’était morte de rire!
  • Casquette (2$) : Je l’ai légèrement modifié avec ma patch de Stay Vocal. C’est beaucoup mieux, non?🙂

Total (il n’y a pas de taxe chez Renaissance) : 22.25$ (sur plusieurs mois, je le rappelle)

Aussi, lors du dernier dimanche de juin, je suis allée au Village des valeurs près de chez moi (pour les Européens, c’est une chaîne de magasins d’occasion, un peu dans le même genre que Renaissance, dont j’ai parlé à plusieurs reprises sur le blogue).

Ce jour-là, j’avais une excellente raison d’y aller : c’était une journée pendant laquelle il y avait 50% de rabais sur presque tout pour les gens qui possèdent la carte de membre du magasin. Je ne l’ai pas… mais une de mes amies oui, donc j’ai pu profiter moi aussi des aubaines (avec le budget que j’avais à ce moment-là, j’étais aussi bien de faire mon magasinage d’automne tout de suite)! Je suis allée rejoindre mon amie et sa sœur (qui est aussi une de mes très bonnes amies!) là-bas après être allée faire mes réserves de vrac chez Frenco.

Oh, et j’ai fait mon photoshoot (ainsi que le tournage de ma vidéo qui verra le jour… un jour) tôt le matin, c’est ce qui explique mes petits yeux.😉

Mes achats (prix après rabais):

  • Pantalon de pyjama à carreaux bleus (1$) : Pour remplacer celui que j’avais qui commençait à être troué (ça faisait déjà plusieurs années que je le portais)
  • Haut sport manches courte mauve (2$) : Un peu grand, mais très confortable pour dormir en été!
  • Haut à capuche vert (3.50$) : Lui aussi semblait presque neuf!
  • Camisole sport bleue (5$) : New Balance – et qui semblait presque neuve, encore une fois. Bref, une bonne affaire!
  • Haut sport à manche longue (3$) : Avez-vous une impression de déjà vu? C’est normal, j’ai trouvé un haut pratiquement identique à celui-ci chez Renaissance au printemps 2015 et pour le même prix!
  • Veste à capuche noire (2.50$) : Elle avait des taches sous les aisselles, mais j’ai pris une chance et… elles sont parties très facilement au lavage! Le cordon est un peu abimé, mais bon, peut-être que je le changerai éventuellement.
  • Bocal « Le parfait » pour conserver ma levure alimentaire (2$) : Il ne faisait pas partie des articles touchés par la promotion. Levure alimentaire non-incluse.😉

Total (avec les taxes) : 22.34$

Finalement, mis par écrit, ça fait quand même pas mal de nouveaux trucs!

Et vous, avez-vous fait de bonnes affaires récemment?

Portraits d’écolos imparfait(e)s #4: Louise

Déjà le dernier portrait du mois! Voici donc Louise, qui habite à Montréal!🙂

Louise
Louise

Qu’est-ce qui te motive à vouloir faire ta part pour les changements climatiques?

Je suis sûre que la Terre à besoin de nos changements pour réussir à la maintenir plus longtemps en vie. C’est tout de même là où on vit ! Et aussi penser à ce qu’on va donner aux générations futures… c’est important de changer les choses pour pouvoir faire avancer l’écologie.

Ton défi personnel (du moment ou à long-terme)?

Réduire considérablement mes déchets, avoir une réflexion plus écologique (ce qui est déjà fait), partager ma démarche zéro déchet avec d’autres personnes afin d’élargir et de partager à d’autres personnes que c’est possible de réduire nos déchets sans trop de difficulté.

Qui t’inspire (personne(s) et/ou projet(s) écolos)?

Il y a beaucoup de comptes sur Instagram que j’aime suivre. Pinterest est aussi un très grand outil d’inspiration et d’idées…

Sur Instagram : Wasteland Rebel, Jango Marthe, Free of Waste

Quel est ton plus grand obstacle à ce jour?

Je vis en colocation, donc c’est assez dur de mener une vie réellement zéro déchet, car mes colocs ont pas mal de déchets… mais j’arrive petit à petit à leur faire réduire un petit peu les leurs… c’est pas gagné tout de même! Et j’ai les cheveux colorés, c’est dur de trouver des colorations flashy sans emballage.

Et ta plus grande fierté/réussite à ce jour?

J’ai tout de même réduit beaucoup mes déchets, ma salle de bain est zéro déchet à 98%!! Et je cuisine beaucoup (!!), malgré mon travail, mes études, mes party

À ton avis, pourquoi est-il important de faire sa part pour l’environnement?

POUR LA TERRE! C’est quelque chose d’énorme, je ne comprends pas pourquoi les gens ne considèrent pas l’importance de la Terre et de son besoin qui augmente d’année en année…

Qu’est-ce qui fait de toi une écolo imparfaite / qu’est-ce que tu pourrais améliorer?

Je n’achète pas tout le temps chez le fromager et les pâtes en vrac, car c’est tout de même un coût élevé et je ne peux pas me le permette à chaque fois… Et j’ai une grooosse dépendance envers les chaussures… mais ça, je diminue… enfin j’essaie.

Où peut-on te suivre dans tes démarches?

https://lunage.wordpress.com/

***

Vous voulez aussi participer au projet? Tous les détails sont par ici!

Enregistrer

Enregistrer

« Vivre sans déchets » – Collaboration avec Mon van au Canada

Après les entrevues pour les journaux et la radio… une première entrevue vidéo!

Florent m’a contacté au début du mois de juillet dernier pour savoir si j’aimerais filmer avec lui un petit quelque chose pour son projet Mon van au Canada. Voilà maintenant bientôt un an, il a décidé de devenir minimaliste… au point de vivre dans un(e) van afin de parcourir le Canada! Au fil de ses déplacements, il tente de rencontrer des gens qui, eux aussi, essaient de vivre différemment (d’où son intérêt pour mon mode de vie zéro déchet) et partage son expérience ainsi que ses rencontres sur sa chaîne Youtube.

Son projet est tellement cool que je ne pouvais pas refuser l’invitation! D’ailleurs, je vous invite à aller regarder ses vidéos précédentes après avoir regardé celle-ci.😉

Note : Nous avons filmé ceci à la mi-juillet; le groupe Zéro déchet Montréal a maintenant presque 1300 membres!:D

J’ai ajouté cette vidéo à la liste de lecture « Collabos » de ma propre chaîne Youtube.🙂

Pour les intéressé(e)s, Florent a aussi rencontré Amélie Côté du blogue Bric à bac dans le cadre de juillet sans plastique. Vous pouvez voir la vidéo ici.

Retour sur l’Écofête dans Rosemont – La-Petite-Patrie [2016]

Samedi dernier, c’était l’Écofête de l’arrondissement Rosemont – La-Petite-Patrie au parc Du Pélican. Sur place, il y avait une énorme vente débarras collective et quelques tables d’organismes à saveur écologique… dont une « zéro déchet », derrière laquelle se trouvait Mélissa de La Fontaine, Amélie Côté ainsi que moi-même. Laure Caillot devait être avec nous, mais un imprévu l’en a empêché. Ce n’est que partie remise!😉

Le trio. :)
Le trio : Mélissa, Amélie et Jule.🙂 | Fun fact : tous les vêtements que je portais ce jour-là ont été achetés d’occasion et je m’en suis seulement rendu compte sur place. « Full » concept, comme on dit!😉

Dans les jours précédents et même une fois sur place, nous craignions que l’évènement ne soit gâché par la pluie. Finalement, nous l’avons évité de justesse : il a commencé à pleuvoir quand je suis rentrée chez moi!

Sur une de nos tables (bah ouais, on en avait 2, en fait), nous avions des suggestions de lecture, une liste des blogues « zéro déchet » québécois, une liste de boutique qui offrent du vrac à Montréal et des exemples d’items que nous utilisons au quotidien pour nos achats, nos sorties/lunchs et quelques produits corporels.

Sur la seconde table, nous avions une grande affiche sur laquelle les gens qui venaient nous voir pouvaient prendre un engagement écolo en (ré)utilisant les crayons de couleur de Mélissa qu’elle a achetés lorsqu’elle était… au secondaire (environ, elle-même ne semblait plus trop savoir)!

Note : le logo  »Objectif zéro déchet » a été initialement créé par Anthony Charbonneau Grenier (graphiste). Amélie l’avait dessiné pour un kiosque réalisé au nom du groupe Zero déchet – Ville de Québec et nous l’avons réutilisé pour cet évènement.

Nous avons eu de belles discussions, autant avec les gens qui s’étaient déplacés pour l’évènement qu’avec nos voisins de table (on les salue)! Certaines personnes nous ont posé des questions très précises (Amélie a rassuré un homme en particulier par rapport au taux de matières recyclées!), d’autres nous laissaient simplement leur expliquer rapidement en quoi consiste le mode « zéro déchet ». Des gens de tous les âges ont pris quelques minutes pour venir nous voir et tous semblaient intéressés et/ou très impressionnés!

Finalement, nous espérons toutes les 3 pouvoir répéter l’expérience dans un futur proche et avec d’autres blogueuses, si possible! Soyez assurés que nous allons vous avertir lorsque ça se reproduira.😉

bBs

asSSSurEnregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Portraits d’écolos imparfait(e)s #3: Cindy

C’est le temps d’un nouveau portrait d’écolo imparfaite, soit celui de Cindy Provencher de Yamachiche, en Mauricie!

cindy
Cindy.

Qu’est-ce qui te motive à vouloir faire ta part pour les changements climatiques?

Ma principale motivation : laisser un environnement plus sain à mes enfants et leur transmettre des valeurs de respect.

Ton défi personnel (du moment ou à long-terme)?

Mon défi personnel : la paresse…

Qui t’inspire (personne(s) et/ou projet(s) écolos)?

Équiterre, Domaine Coquelicots et toutes les personnes qui ont des blogues/entreprises verts et qui prennent de leur temps pour sensibiliser, éduquer et faire les choses mieux.

Quel est ton plus grand obstacle à ce jour?

Le manque de temps.

Et ta plus grande fierté/réussite à ce jour?

Avoir presque tout en version lavable (sauf les couches du p’tit dernier pis le papier de toilette).

Cindy et sa famille.
Cindy et sa famille.

À ton avis, pourquoi est-il important de faire sa part pour l’environnement?

Parce que si on ne le fait pas, la planète va nous le faire savoir bien assez vite… elle a déjà commencé d’ailleurs!

Qu’est-ce qui fait de toi une écolo imparfaite / qu’est-ce que tu pourrais améliorer?

Réduire mes déchets, acheter en vrac (pas facile en Mauricie…).

Où peut-on te suivre dans tes démarches?

Mon blogue DégourDis, ou comment faire du développement durable en famille et la page Facebook de DégourDis.

***

Vous voulez aussi participer au projet? Tous les détails sont par ici!

Enregistrer

Enregistrer

Ce que je mange en une journée #1 (végane + zéro déchet) [vidéo]

Hey!

Ce n’était pas la meilleure journée pour filmer ce type de vidéo (canicule + peu de sommeil dans le corps), mais ça m’aura au moins fait pratiquer le montage vidéo (que j’ai beaucoup aimé faire d’ailleurs, malgré les quelques problèmes techniques que j’ai eu)!

N’hésitez pas à me laisser savoir si vous aimeriez que je fasse plus de vidéos de ce genre. Je risque d’en faire d’autres quand même, mais la quantité va dépendre de la demande.😉

 

Recette du « Mac n’ pas d’cheese » par ici!

« Spicy Red Lentil Curry » de Minimalist Baker par là!

« J’ai testé : la crème glacée aux bouchées au caramel salé (So Delicious) »

J’ai testé : le lait végétal Veggemo (nature)

Il y a plusieurs semaines (mois?), j’ai aperçu ce nouveau produit dont j’avais entendu parler à quelques reprises : le lait végétal de Veggemo.

lait veggemo_nature

Ce lait végétal est extrêmement intéressant puisqu’il est conçu à base de protéine de pois, de tapioca et de fécule de pommes de terre (oui, oui: du lait à base de patates!), ce qui en fait une alternative végane au lait animal (vache, chèvre, etc.) pour les personnes allergiques aux noix (amandes, cajous, coco, etc.) et/ou intolérantes au soya, sans oublier les personnes intolérantes au lactose!

De plus, les légumes consommant généralement moins d’eau que les noix (dont les fameuses amandes) ou le soya pour pousser, c’est une option encore plus écologique!

Ah, et c’est un produit canadien!

À l’épicerie (chez Metro), j’avais le choix en les saveurs « vanille » et « nature », et c’est pour cette dernière que j’ai opté.

Mes impressions:

  • Goût léger et sucré: ça m’a rappelé un bonbon en particulier, mais je n’arrive pas à me souvenir du nom). Alors non, ça ne goûte pas les légumes!😉
  • Texture très proche de celle du lait d’amande.
  • Odeur sucrée.

En gros, j’ai bien aimé. Toutefois, le petit côté sucré naturel des pois fait en sorte qu’un petit verre me suffisait amplement, ce qui est une bonne chose vu le prix du produit qui est encore un peu cher puisque sa sortie sur les tablettes est encore récente. Je suis toutefois certaine que son prix sera plus compétitif dans un futur proche (« l’offre et la demande! »).

Avez-vous aperçu ce produit près de chez vous?

Enregistrer

Enregistrer

Portraits d’écolos imparfait(e)s #2: Julie

Voici le portrait d’une écolo imparfaite qui nous vient des Basses Laurentides, soit celui de Julie du blogue 40ans, maman des tocs et des trucs!

 

Julie.
Julie.

Qu’est-ce qui te motive à vouloir faire ta part pour les changements climatiques?

Maman pleine de tocs qui cherche constamment des solutions pour rendre la vie de famille plus simple et plus « verte » bref,  réduire l’empreinte environnementale de ma famille et vivre en meilleure santé physique et mentale!

Ton défi personnel (du moment ou à long-terme)?

Devenir le plus près du zéro déchet/sans plastique/minimaliste possible, compte tenu du fait que ma famille est un peu réfractaire au projet.

Qui t’inspire (personne(s) et/ou projet(s) écolos)?

Tous ceux qui font une effort pour faire mieux.🙂

Quel est ton plus grand obstacle à ce jour?

Mon mari!😉 Il n’aime pas les changements et il a été éduqué dans un milieu à l’opposé complet du zéro déchet et du minimalisme…

Et ta plus grande fierté/réussite à ce jour?

Ne générer qu’environ un demi bac poubelle par mois pour une famille de 4, avoir arrêté de manger de la viande, avoir commencé le processus sans plastique avec le #plasticfreejuly et ne pas avoir acheté de nouveaux vêtements pour l’été. J’essaie de réduire ma consommation et ma garde-robe. Mes 40ans on juste été le déclencheur pour pousser plus loin les démarches que j’avais déjà entamées.

À ton avis, pourquoi est-il important de faire sa part pour l’environnement?

Je crois, après avoir commencé à m’informer, que c’est vrai que la planète vit sur du temps emprunté… on accumule les déchets et les façons de faire néfastes pour l’environnement depuis trop longtemps déjà et ce sont nos enfants qui vont en vivre les répercussions…. Si tous et chacun fait sa part, on peut arriver à réduire les dégâts.

Qu’est-ce qui fait de toi une écolo imparfaite / qu’est-ce que tu pourrais améliorer?

Céder devant les demandes de mes enfants en ce qui concerne les collations pré-emballées…les jouets neufs… Certains achats emballés dans le plastiques, réduire encore plus nos déchets, acheter d’occasion plus souvent.

Où peut-on te suivre dans tes démarches?

Sur Facebook  et sur mon blogue.

***

Vous voulez aussi participer au projet? Tous les détails sont par ici!

Enregistrer

3 ans végane et 2 ans zéro déchet!

Bienvenue au maintenant traditionnel article du 7 septembre!😉

Pourquoi le 7 septembre est-elle une date importante pour moi? Petit récapitulatif annuel pour ceux et celles qui me suivent depuis peu:

  1. Le 7 septembre 2013, j’ai décidé de devenir végétalienne (avec la ferme intention de devenir végane);
  2. Le 7 septembre 2014, après 1 an de végétalisme, j’ai décidé de me lancer plus sérieusement dans le mode de vie zéro déchet;
  3. Le 7 septembre 2015, je me suis lancé le défi de lire plus de livres (parce que je lis déjà énormément en ligne) et de bouger davantage. Je n’ai pas progressé autant que je l’aurais souhaité, mais il y a quand même eu des progrès sur ces plans-là de ma vie depuis. Des petites améliorations, ça reste quand même mieux que rien du tout!

Bref, le 7 septembre, c’est un peu mon 1er janvier!

party-time-cat-2

Eh oui, je réutilise cette image que j’ai utilisée l’année dernière.😉

Je ne ressens pas le besoin de faire un bilan sur mon végétalisme/véganisme puisque le bilan de ma première année est assez complet et que pratiquement rien n’a changé au plan physique et psychologique.

Par contre, un petit bilan zéro déchet sur 1 an pour souligner l’occasion est, je pense, de mise! Je ne peux malheureusement pas le faire sur 2 ans puisque je calcule ma production de déchet depuis juin 2015 seulement. C’est mieux que rien, en tout cas!

Et en même temps, je peux vous faire mon bilan zéro déchet du mois d’août.🙂

Alors, pendant l’été 2015 (photo ci-dessus), j’ai produit 426g de déchet.

Cet été, j’en ai produit seulement 79g (photo suivante)! J’ai donc diminué ma production de déchets de 347g, soit de 18,54% 82% en un an (merci à Linette d’avoir corrigé mon calcul – les maths, ça n’a jamais été mon fort)!

Pour ce qui est du recyclage, j’ai vidé mon bac une seule fois, comparativement à 2 fois l’été dernier.

Si je portais des bretelles, je me les pèterais. J’avoue être surprise d’avoir autant progressé en aussi peu de temps (une année est si vite passée). Comme quoi réduire ses déchets, ce n’est pas si sorcier!😉

Évidemment, il y a encore des points que je peux améliorer, mais c’est aussi important de célébrer ses progrès!

Bilan zéro déchet du mois d’août 2016

3 mois de déchet - été 2016
3 mois de déchet – été 2016

Comme je le mentionnais dans cet article, mon été 2016 a été assez particulier du point de vue émotionnel. Le mois a débuté très fort : le 31 juillet, j’apprenais que j’étais engagée à la Société Protectrice des Animaux du Canada (S.P.A. – bureau de Montréal), il y a eu le dossier zéro déchet dans La Presse + le 1er août (puis le 15 août dans La Presse) et mon entrevue avec Laure sur les ondes du 98,5 FM le 3 août.

Puis, le 13 août, j’ai dû prendre une décision extrêmement difficile : sans entrer dans les détails, j’ai fait le choix de quitter l’emploi que je venais à peine de commencer (ma première journée était le 11 août) puisque finalement, il ne correspondait pas du tout à mon type de personnalité ni à mes besoins du moment.

Pour ceux qui l’ignorent, je suis en recherche d’emploi depuis 2 ans, alors oui, ce fut pénible de trancher puisque c’était la première fois qu’on m’offrait un poste en 2 ans.

J'ai même documenté une de mes nuits d'insomnie dans ma "story" Instagram...
J’ai même documenté une de mes nuits d’insomnie dans ma « story » Instagram

À partir de ce moment-là, j’ai commencé à être très fatiguée, déprimée et très peu motivée. C’était le bordel dans mon appartement, je dormais difficilement et je devais me forcer pour manger, ce qui est très difficile à faire lorsqu’on est seul(e) (ma coloc travaillait à l’extérieur de Montréal à ce moment-là).

Heureusement, je suis allée passer la fin de semaine de la fête du Travail chez mes parents, où j’ai réussi à récupérer quelques heures de sommeil et à retrouver l’appétit.

Aussi, aller à mes premiers cours à l’université m’a aidé à retrouver une bonne dose de motivation puisque, jusqu’à présent, mes cours semblent super intéressants! J’ai presque hâte de faire mes devoirs.😉

Bref, ça n’a pas été un mois facile et j’espère que septembre sera plus smooth à mon égard. Je ne sais pas comment je vais gérer mes cours avec la recherche d’emploi (parce que franchement, j’ai une écœurantite de cette dernière), mais je n’ai pas le choix de trouver une façon de concilier les deux.

Donc, quels sont mes défis, cette année?

  1. Trouver un emploi (comme je viens tout juste de le mentionner, ce dossier n’est toujours pas réglé);
  2. Réussir tous mes cours;
  3. Continuer à faire mon « travail » de porte-parole (disons les choses comme elles sont – que j’accepte le titre ou non, il reste que c’est ce que je suis, en quelque sorte) pour le mouvement zéro déchet au Québec (heureusement que je ne suis pas la seule, ça serait beaucoup de pression!) malgré mon horaire plus chargé;
  4. Et pour le défi croustillant (et qui vous intéresse probablement plus que les précédents): essayer de faire entrer 6 mois de déchet dans mon pot Mason. Je pense être assez avancée dans mes démarches pour ce soit possible à réaliser. À suivre!

Et vous, quels sont vos défis pour la rentrée (tous domaines confondus)?

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer