Blackout Poetry : qu’est-ce?

D’abord, comment ai-je eu vent de cette pratique artistique? Eh bien, c’est Meb (allez jeter un coup d’œil à son site, elle fait tout pleins de projets vraiment chouettes!), ma prof de composition de chanson, qui nous avait fait essayer la chose lors d’un cours et j’avais beaucoup aimé. Sur le coup, je n’ai pas continué faute de temps (mon épreuve synthèse de composition approchait à grand pas) mais depuis quelques semaines, je m’y suis remise plus sérieusement.

Le blackout poetry a été re-popularisé par l’artiste Austin Kleon (parce que après avoir fait quelques recherches, il s’est rendu compte que son idée n’était pas tout à fait originale), qui, un jour, a décidé de prendre le journal, prendre des mots qui lui sautaient aux yeux et essayé de les relier entre eux afin de créer une phrase, une pensée, un poème ou un message « caché » dans le texte d’origine. Bref, voici les étapes :

  1. Prendre un journal, un vieux livre ou n’importe quel bout de texte (Kleon le fait même avec l’horoscope et, avec ce site, on peut même le faire directement sur son ordinateur!).
  2. Dans le texte choisi (souvent sur une page ou deux), encadrer les mots qui nous sautent aux yeux (pour ma part, je fais cette étape à la mine, car je change souvent d’idée!)
  3. À partir des mots choisis, on tente de créer une phrase, un poème, etc.
  4. Finalement, cacher les mots non-désirés en utilisant un feutre (noir ou couleur), en dessinant, en utilisant de la peinture, des crayons de cire ou de bois… bref, selon l’inspiration du moment ou le matériel qu’on a sous la main.

Voici quelques exemple de Kleon (source : compte Instagram de Kleon):

newspaperblackout-kleon

newspaperblackout-kleon2

newspaperblackout-kleon3

newspaperblackout-kleon4

Sur Instagram, il y a plusieurs personnes qui postent aussi leur « blackouts ». Un des comptes que j’aime particulièrement suivre est celui de Make Blackout Poetry. Voici quelques exemples (via son compte Instagram) :

makeblackoutpoetry

makeblackoutpoetry2

makeblackoutpoetry3

makeblackoutpoetry4

Et finalement, quelques exemples de mon cru!

IMG_20140717_230634

IMG_20140717_234007

IMG_20140719_011611
Un coeur de pierre, dans l’espoir que [la] voix profonde lui répondit, se mit à prier. Oui, j’ai beurré un mot qui fallait pas.
IMG_20140720_212532

IMG_20140730_223605

IMG_20140808_155831

Alors voila! À vos livres et crayons!

Publicités

7 thoughts on “Blackout Poetry : qu’est-ce?

  1. C’est donc comme ça que ça s’appelle! J’ai lu Austin Kleon et j’étais vraiment inspirée par ces oeuvres. Je suis triste de ne plus avoir d’abonnement au journal, je m’y mettrais à l’instant!

    J’aime bien la phrase avec septembre en passant, très poétique 🙂

    J'aime

    1. Pas besoin d’être abonnée au journal pour s’y mettre; avec les journaux distribués gratuitement dans le métro ou avec un livre qu’on sait qu’on ne reliera jamais (ou aller fouiner dans les friperies pour trouver des livres à détruire sans culpabilité pour pas cher), ça fonctionne tout aussi bien!

      J'aime

Commentaires? Questions?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s