Portraits d’écolos imparfait(e)s #34 : Bila

Cette semaine, je vous présente Bila, qui vit à La Touche, Drôme provençale, en France. 🙂

Qu’est-ce qui te motive à vouloir faire ta part pour les changements climatiques?

Mes motivations sont multiples, la qualité de vie d’abord pour moi et mes proches, la préservation de la planète, le retour à des choses simples, la lutte contre le consumérisme.

Ton défi personnel (du moment ou à long terme)?

Poursuivre la réduction des déchets (engagée depuis longtemps) et ne plus mettre les pieds dans une grande surface!

Qui t’inspire (personne(s) et/ou projet(s) écolos)?

Mon petit « chouchou », c’est Pierre Rabhi, qui est notre voisin ardéchois, et tous les anonymes qui regorgent de créativité en Drôme-Ardèche dans le domaine du bio, de l’écologie, de la transition énergétique, dans l’éco-citoyenneté…

Quel est ton plus grand obstacle à ce jour?

Je manque de temps pour m’engager plus et réellement « militer » pour les valeurs qui m’animent.

Et ta plus grande fierté/réussite à ce jour?

Il y a un an, j’ai commencé à réaliser des articles de maison réutilisables à partir de textiles récupérés, pour remplacer le jetable que l’on trouve dans nos maisons (essuie-tout, lingettes démaquillantes/bébé, éponges, tapis de douche, sacs à vrac…). Mes articles ont un tel succès, que j’ai été contactée par des boutiques de vrac pour les mettre en vente! J’ai également mis en place des collectes dans mon village (bouchons de plastique, clichés de radio) pour recyclage, et ça marche!

À ton avis, pourquoi est-il important de faire sa part pour l’environnement?

Parce que la planète nous offre de quoi vivre, il est légitime de la respecter en retour. Elle ne nous appartient pas, nous n’avons aucun droit sur elle, mais tellement de devoirs.  Et puis je suis grand-mère, j’aimerais que ma descendance puisse vivre dans la plénitude et la sérénité, et que pour eux le soleil se lève encore.

Qu’est-ce qui fait de toi une écolo imparfaite / qu’est-ce que tu pourrais améliorer?

J’ai toujours été cycliste amateur. Pour mes 50 ans, on m’a offert un vélo à assistance électrique. Bien que je l’utilise pour aller travailler le plus souvent possible (35 km par jour), je ne me suis pas encore suffisamment organisée pour limiter mes autres déplacements en voiture.

Où peut-on te suivre dans tes démarches?

 Je n’ai pas de blogue (ni de télé ni de [téléphone intelligent]!). On peut me contacter par courriel cgu26160[at]gmail[dot]com.

***

Vous voulez aussi participer au projet? Tous les détails sont par ici!

Publicités

One thought on “Portraits d’écolos imparfait(e)s #34 : Bila

Commentaires? Questions?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s