Portraits d’écolos imparfait(e)s n ͦ 29 : Laura et Pierre

Cette semaine, je vous présente un couple montréalais, mais originaire de Lyon, en France! Il s’agit de Laura et Pierre. D’ailleurs, ils « aime[nt] bien continuer à suivre ce qui se passe au niveau de l’écologie dans [leur] lieu d’origine ».

Laura et Pierre.

Qu’est-ce qui vous motive à vouloir faire votre part pour les changements climatiques?

Avoir un mode de vie et un mode de consommation cohérent avec notre philosophie écologique : utilisation des transports en commun et du vélo, achats locaux, biologiques et responsables le plus possible, avec une tendance zéro-déchet. 😉

Votre défi personnel (du moment ou à long terme)?

Planifier un long voyage (4 mois) à travers les États-Unis et le Canada le plus zéro déchet possible en essayant de minimiser notre empreinte (mode de transport et consommation).

Qui vous inspire (personne(s) et/ou projet(s) écolos)?

Les plateformes de recensement des boutiques de vrac (Circuit zéro-déchet au Québec, Abracadavrac en France), les projets de réutilisation des fruits rejetés (SecondLife à Montréal, Récup & gamelle à Lyon, France — il existe un projet semblable à l’université McGill, mais j’ai oublié son nom).

Quel est votre plus grand obstacle à ce jour?

Laura : En parler à mon entourage qui n’est pas forcément ouvert à ce mode de vie. Je n’ai pas envie de créer de conflit, [d’être confrontée par] de l’indifférence quand j’aborde le sujet, donc je préfère ne pas en parler.
Pierre : La société qui n’est pas toujours adaptée. Que certaines personnes pensent que cela n’est pas possible et qu’ils se cachent derrière cela pour ne pas avancer sur le zéro déchet.

Et votre plus grande fierté/réussite à ce jour?

Laura : Avoir une alimentation principalement végétalienne, qui nous fait découvrir régulièrement de nouvelles saveurs. [C’est] une manière de consommer encore plus éthique qui était très importante pour moi.
Pierre : Avoir transmis mes connaissances zéro déchet au travail. Avoir [minimalement] fait changer la consommation de mon père.

À votre avis, pourquoi est-il important de faire sa part pour l’environnement?

C’est être en accord avec nos valeurs. C’est montrer qu’il est possible de consommer autrement sans perdre de confort, avoir une vie plus simple sans pour autant renoncer aux technologies, etc. Nous sommes dans notre élément dans la nature et on ne veut pas qu’elle se détériore comme c’est en train de se passer. Je ne veux pas me considérer comme un coupable alors que j’aurais pu faire des choses contre cela.

Qu’est-ce qui fait de vous des écolos imparfaits / qu’est-ce que vous pourriez améliorer?

Notre prochain voyage. Même s’il se veut le plus écologique possible, on va quand même utiliser plusieurs fois l’avion, ce qui n’est évidemment pas du tout écologique.
Pierre : Devenir complètement végétalien pour avoir le moins d’impact d’un point de vue alimentaire.

Où peut-on vous suivre dans vos démarches?

Notre blogue pour suivre notre futur voyage, et notre page Facebook.

***

Vous voulez aussi participer au projet? Tous les détails sont par ici!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Commentaires? Questions?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s