Portraits d’écolos imparfait(e)s n ͦ 14: Kolibri

Aujourd’hui, je suis particulièrement contente de vous présenter Kolibri. Elle lit mon blogue depuis ses débuts ou presque et avec le temps, c’est devenue une amie blogueuse! Elle est québécoise, mais elle se promène pas mal dernièrement. 😉

Alors, sans plus tarder, voici son portrait! 🙂

Kolibri
Kolibri

Qu’est-ce qui te motive à vouloir faire ta part pour les changements climatiques?

Principalement: celle de vivre selon ce qui me parle et ce qui me pousse par en-dedans. Avoir cette sensation de bien-être, la possibilité de me dire qu’au moins, j’essaie.

Ton défi personnel (du moment ou à long-terme)?

Mon petit défi du moment: Habiter en région pour 6 mois sans voiture… c’est pas mal moins évident que je ne l’aurais pensé! Et apprivoiser mon petit levain. ❤

Mon projet à long terme: Faire l’acquisition d’une terre a cultiver en biodynamie et d’une maison à rénover de façon écologique, histoire d’être le plus autosuffisant possible tout en me permettant de passer plein de temps dans des jardins, probablement ce que j’aime le plus au monde.

Qui t’inspire (personne(s) et/ou projet(s) écolos)?

Il y en a tellement! Mais pour ne pas vous assommer, une mini-sélection:

  • Le blogue que je regarde quand je manque de courage: Green me up. Hélène est une femme inspirante, son blogue est plein de couleurs, d’amour et de jolis mots. 😍
  • Un projet mondial qui me fait rêver: les earthshipshttps://fr.wikipedia.org/wiki/Earthship (je sais, c’est la page Wikipédia, mais elle donne un bon petit aperçu de la chose!)
  • Ce que je vais faire quand je serai grande (et une association qui me donne envie de le faire):
    La guilde des herboristes
  • Des projets qui me font sourires et me donnent envie d’y croire: Épicerie LOCO. Celle-ci pousse loin le concept zéro déchet, mais aussi toutes les petites épiceries (surtout en région, MERCI!), qui permettent de s’approvisionner zéro déchet et/ou bio. Vous rendez nos vies tellement plus simples et juste possibles 😊
  • Un jardin qui fait pétiller mes yeux: La société des plantes

Quel est ton plus grand obstacle à ce jour?

La cohérence. Je tente de mener plusieurs projets de front, de mixer les possibles, (véganisme, zéro déchet, locavore, manger bio, autosuffisance…) et je me buttes souvent sur des incohérences, des décisions difficiles à prendre parce que ce sont toutes des certitudes extrêmement difficiles à conjuguer. Je viens à me dire que, plus le temps passe, moins j’ai envie de me placer sous des « étiquettes » pour me permettre d’évoluer comme j’ai envie, au gré des endroits où je suis, des réalités qui se modifient. J’ai envie de m’adapter à tout ce qui m’entoure pour me sentir en harmonie, là, maintenant. Mais c’est difficile, parfois, de déroger à quelque chose d’important pour nous pour privilégier autre chose qui, finalement, l’est tout autant.

Et ta plus grande fierté/réussite à ce jour?

Avoir vu les gens changer autour de moi. Je sais que, personnellement, je suis prête à faire des changements radicaux dans ma vie et que je serais même partante pour que les choses changent vite et tout aussi radicalement au niveau politique, mais je sais que ce ne sera malheureusement pas le cas et qu’il faut donc travailler petit à petit, en parler, informer doucement. Et chaque fois que quelqu’un(e) autour de moi fait un petit changement dans sa vie après une petite conversation ou un souper chez moi, mon cœur devient tout, tout plein de bonheur!

À ton avis, pourquoi est-il important de faire sa part pour l’environnement?

D’abord et avant tout parce que c’est pour moi la seule façon de me sentir bien d’être là, d’exister, de vivre. C’est pour moi se rapprocher du monde qui nous accueille et nous permet d’être, de se placer un peu plus en égal face à ce qui nous entoure, de stopper petit à petit ces élans de supériorité qu’à facilement l’humain lorsqu’il regarde ce qu’il côtoie. Et puis: c’est la seule façon pour moi de calmer mes angoisses lorsque je me couche le soir.

Qu’est-ce qui fait de toi une écolo imparfaite / qu’est-ce que tu pourrais améliorer?

Ouf! Bien des choses encore! Mais si je n’ai qu’à choisir une chose, ce serait celle-ci: diminuer ma consommation de sucre raffiné. Je sais, il n’était pas dans mes défis, mais bon, une fille ne s’arrête pas à un! 😉

Où peut-on te suivre dans tes démarches?

en-minuscule.com

***

Vous voulez aussi participer au projet? Tous les détails sont par ici!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

5 commentaires sur « Portraits d’écolos imparfait(e)s n ͦ 14: Kolibri »

    1. Je sais, j’ai appris que c’est une erreur après avoir programmé plusieurs articles. C’est dans mes plans de la corriger (et d’autres erreurs, aussi). J’aurais voulu le faire plus tôt, mais je n’ai pas eu le temps. 😉

      J'aime

  1. « Je viens à me dire que, plus le temps passe, moins j’ai envie de me placer sous des « étiquettes » pour me permettre d’évoluer comme j’ai envie, au gré des endroits où je suis, des réalités qui se modifient. J’ai envie de m’adapter à tout ce qui m’entoure pour me sentir en harmonie, là, maintenant. »

    Wow, c’est exactement ça. C’est tellement bien dit. Merci pour toutes ces belles présentation.

    J'aime

Commentaires? Questions?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s